Copyright © Blerotphoto.fr

Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.

Accueil Le club Galeries Techniques Liens Contact

La photo de sport

Retour

Quand on fait de la photo de sport, on cherche généralement à figer les meilleurs moments, les plus belles actions. C’est toujours plus facile si l’on connait parfaitement le sport en question, et en particulier les règles du jeu. Avant toute chose, vous devez contacter les organisateurs de la manifestation pour leur faire part de votre présence, ce qui vous permettra souvent d’avoir un emplacement privilégié par rapport au public. Une fois sur place, vous devrez avoir un comportement exemplaire, il est impératif de respecter les consignes qui vous seront données par les bénévoles, qu’ils soient arbitres ou commissaires.


Certains sports sont beaucoup plus difficiles à photographier que d’autres : si vous faites un reportage sur une course cycliste, vous savez très précisément où vont passer les coureurs. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre cadrage et à déclencher au bon moment. La tâche est beaucoup plus difficile au bord d’un stade de foot ou de rugby, les trajectoires du ballon étant imprévisibles et ultra-rapides.

En extérieur, le choix de l’emplacement doit tenir compte des certains éléments, tels le soleil, qu’il vaut mieux ne pas avoir en face, ou encore le vent si le sport photographié soulève beaucoup de poussière.


Une autre difficulté se présente lors des reportages de sports en salle. Elle résulte du manque de lumière et du type d’éclairage. Si ce dernier point est généralement bien géré par l’automatisme des appareils photos (réglage de la température de couleur en automatique), la faible luminosité impose d’adopter des ouvertures de diaphragme plus grandes, ce qui diminue la zone de netteté, et/ou de baisser la vitesse d’obturation, ce qui augmente les risques de flou (*). On compense souvent en augmentant la sensibilité ISO du capteur, ce qui a tendance à faire apparaitre du « bruit » (pixels parasites dans l’image).


Pour ce qui est des réglages à adopter, il est impératif de choisir le mode « priorité à la vitesse », et bien sûr, de sélectionner une vitesse rapide. Tout est dépendant de la vitesse de déplacement du sujet (un gymnaste sur une barre peut être photographié au 1/125ème de seconde), mais il n’est pas rare de devoir travailler à 1/1000ème de seconde, voire encore plus rapidement lors des courses automobiles. Par ailleurs, il peut être intéressant de mettre son appareil en mode « rafale » (3 ou 5 images/seconde). Ce mode n’empêche pas de prendre des photos au coup par coup, mais en cas d’évènement inattendu (une chute, par exemple), on pourra ainsi décomposer toute la scène en laissant le doigt sur le déclencheur.

Le choix de la focale de l’objectif dépend fortement de votre emplacement, (selon que vous êtes plus ou moins près des sportifs), mais dans certains cas l’emploi d’un zoom est incontournable. Sur un terrain de sport en effet, vous ne pouvez pas courir aux côtés des sportifs, et ils peuvent se rapprocher ou s’éloigner de vous très rapidement.

Dans tous les cas, il faut rester attentif et concentré, faute de rater « l’action qu’il ne fallait pas rater » !

(*) Voir les règles de base

Sport Img 003.jpg Sport Img 002.jpg Sport Img 004.jpg Sport Img 001.jpg Sport Img 005.jpg

Un clic sur la photo pour l’ouvrir